Évaluer son risque sur chantier

La prévention avant tout !

L’évaluation des risques au travail est la base d’une démarche de prévention.

Les responsables de chantier ou chefs d’entreprise sont responsables de leurs matériels et de leurs salariés, ils sont donc dans l’obligation de prendre les mesures préventives pour assurer la sécurité de ceux-ci.

S’agissant du matériel il est important de définir les conditions à risque afin de prévoir les actions de prévention à mettre en place, mais également d’anticiper ses besoins en assurance qui en découlent.

Les étapes dans l’évaluation des risques :

  • Caractériser les situations à risques,
    L’équipement, la méthode d’utilisation, les accessoires utilisés sont-ils susceptibles de causer un dommage ?

  • Analyser la nature et l’importance des risques
  • Dans quelles conditions les engins et matériels sont-ils exposés à ces dangers ?

  • Créer sa propre échelle d’évaluation
    Il faut hiérarchiser les risques selon leur gravité, les évènements potentiels, les matériels exposés.

Les opérations réalisées par les engins sur un chantier sont de natures diverses, leur conduite et leur manipulation nécessitent donc pour les conducteurs (ou utilisateurs en général), des formations et/ou des permis spécifiques (CACES), le respect de règles de sécurité générales mais également propres à chaque chantier, la bonne connaissance de l’engin technique de l’engin utilisé et de son environnement.

Les situations à risques / la réponse assurantielle

9
  • Basculement ou renversements d’un engin (effet du vent, effondrement du sol ou du sous-sol, éboulement, charge haute et instable, etc.. )
  • Les collisions engins-engins, engins-obstacles (lignes électriques, bâtiments…) et surtout engins-personnes (heurt ou écrasement d’un piéton)
  • Ejection de l’engin lors de son transport
  • Pertes ou chutes des charges manipulées
  • Décrochage de l’équipement
  • Le bris de matériel (défaillance hydraulique, électrique, thermique)
  • Les chutes du personnel lors des déplacements sur les engins
  • Le vol de l’engin, du matériel ou des accessoires sur le chantier

Outre les préconisations habituelles et évidentes, à savoir :

9
  • La bonne formation du personnel ou de l’utilisateur occasionnel
  • Utilisation de matériel adapté et en bon état
  • Balisage et organisation des zones de circulation sur chantier
  • Le scrupuleux respect des règles de sécurité et de la réglementation lors de l’utilisation, de l’arrimage, du chargement et du déchargement
  • Les moyens de prévention antivol pour l’engin et ses accessoires mis en œuvre

Cas spécifique de la location : préciser les obligations de chacun (loueur / locataire), vérification préalable des documents obligatoires (certificat de conformité, assurance, notice d’utilisation)

Il est important de bien identifier ses risques sur chantier ou dans l’utilisation quotidienne ou occasionnelle d’un engin, afin de choisir efficacement les garanties d’assurances les plus adaptées à son activité.
9
La responsabilité civile circulation
A ne jamais oublier même si un engin reste en utilisation interne à l’entreprise => Collision avec autre engin, un corps fixe (un bâtiment par exemple) ou écrasement d’un piéton. Cette garantie jouera son rôle également lors de la chute d’une charge manipulée, pour les dommages causés par celle-ci.
9
La Responsabilité Civile fonctionnement
permettra d’indemniser les dommages aux fils du réseau électrique ou aux dommages à une toiture lors de la manipulation d’une nacelle par exemple.
9
La garantie Bris de Machine
interviendra dans tous les autres cas pour indemniser :

  • Tous les dommages accidentels à l’engin suite à un renversement, une collision contre un corps fixe ou mobile, un acte de vandalisme, une erreur ou un acte de négligence,
  • Le bris interne (vice de construction, bris fonctionnel mécanique, hydraulique ou électrique).
  • Le vol de l’engin sur un chantier à condition que les moyens de protection soient mis en œuvre
  • Le bris de glaces
9
Les garanties optionnelles

  • L’indemnisation en valeur à neuf,
  • La garantie des engins pendant leur transport, au moment de leur chargement et déchargement,
  • La perte financière pour les engins pris en LLD, crédit-bail ou crédit,
  • Frais de location pour matériel de remplacement,
  • Frais de manutention, dépannage, déblaiement et retirement nécessaire à l’enlèvement de l’engin ayant subi le dommage
  • La garantie des équipements (la casse ou le vol)
9
La protection des conducteurs
Les risques de chute du personnel ou d’accident avec ou sans collision lors de la circulation ou de l’utilisation de l’engin en tant qu’outil, sont importants.
La garantie protection du conducteur paraît donc indispensable. Il s’agit d’un garantie individuelle accident qui interviendra sous forme de capital en cas de décès accidentel ou d’invalidité permanente.

Votre expert en assurance engins TP

PARLER A UN EXPERT DU LUNDI AU VENDREDI de 9h00 à 18h00

ARCA TP VIA LE GROUPE ASR
EST AUSSI PRESENT A :

  • Paris
  • Marseille
  • Lyon
  • Lille
  • Rennes
  • Beauvais
dapibus Curabitur et, dolor. elit. consequat. leo. Sed commodo odio